Lecture automatique de vidéos en boucle au démarrage – Suite

Bonjour,

Petit article de fin d’année suite à des essais et recherches en lien avec l’article précédent “Lecture automatique de vidéos en boucle au démarrage“.

L’idée est globalement la même :

  • Que le Raspberry Pi (ou le PC) lance automatiquement des vidéos dès le démarrage
  • En plein écran et en boucle.
  • En récupérant les vidéos dans un dossier distant.

Mais j’ai ajouté des paramètres :

  1. Utilisation de Raspbian Lite (ou un Système d’exploitation sans interface graphique)
  2. Pas d’erreur de montage du disque distant (source des vidéos) possible (sinon, on avait un écran noir)

Il faudra débuter par l’installation du système d’exploitation.

Dans le cas présent, j’ai utilisé Raspbian Stretch Lite du 13-11-2018, mais vous pouvez le faire avec une Debian sur un PC.
Je ne vais pas détailler l’installation, mais n’oubliez pas de lancer sudo raspi-config pour changer diverses choses comme passer en clavier Fr, modifier le mot de passe, activer le ssh, …

Création d’un dossier spécifique nommé “Partage” avec sudo mkdir /home/pi/Partage

Puis modification du programme de démarrage avec sudo nano /etc/rc.local pour ajouter la ligne sudo bash /home/pi/script-lecture-automatique.sh de cette façon :

#!/bin/sh -e
#
# rc.local
#
# This script is executed at the end of each multiuser runlevel.
# Make sure that the script will "exit 0" on success or any other
# value on error.
#
# In order to enable or disable this script just change the execution
# bits.
#
# By default this script does nothing.

# Print the IP address
_IP=$(hostname -I) || true
if [ "$_IP" ]; then
  printf "My IP address is %s\n" "$_IP"
fi

sudo bash /home/pi/script-lecture-automatique.sh

exit 0

Il faut alors créer ce script avec sudo nano /home/pi/script-lecture-automatique.sh

Et on y insère

#!/bin/bash

sudo mount -t cifs -o username=XXXX,password=XXXX //192.168.0.14/partage/videos /home/pi/Partage; then

# On efface le curseur de la souris de l'écran
setterm -cursor off

# On définit le chemin de stockage des vidéos
VIDEOPATH="/home/pi/Partage"

# On définit le service à utiliser, ici OMXPLAYER
SERVICE="omxplayer"

# On scanne en boucle le dossier
while true; do
        if ps ax | grep -v grep | grep $SERVICE > /dev/null
        then
        # le script plante parfois si la pause n'est pas assez longue
        sleep 100; 
else
        for entry in $VIDEOPATH/*
        do
                clear
                omxplayer -b $entry > /dev/null
        done
fi
done

(Évidemment, vous adapterez username=XXXX,password=XXXX ainsi que //192.168.0.14/partage/videos à vos besoins personnels)

sudo chmod +x /home/pi/script-lecture-automatique.sh

Après avoir installé une version Lite, nous sommes avec une version minimaliste donc pensez bien à installer OmxPlayer :
sudo apt-get install omxplayer
Sinon, ça ne va pas fonctionner 🙂

Par sécurité, vérifiez aussi que le réseau sera fonctionnel avec un sudo raspi-config pour dire au Rpi d’attendre le réseau pour finir le démarrage.
3 Boot Options
B2 Wait for Network at Boot
Would you like boot to wait until a network connection is established? <Oui>
Waiting for network on boot is enabled <Ok>
<Finish>

Et on redémarre avec sudo reboot

Nous sommes donc dorénavant en présence d’un appareil à démarrage rapide (là, je suis sur Rpi3B+) avec les vidéos en plein écran dès le démarrage.
En outre, il n’apparait qu’un écran noir complet entre les vidéos (durant à peine une seconde).

Bref, ça fonctionne et ça pourrait vous aider pour des séquence automatiques dans des magasins pour ne rien avoir à faire.

Bien évidemment, les vidéos pourraient être stockée dans le Raspberry Pi (ou ordi), mais dans le cas présent, l’idée de base était pour aider une personne qui a 7 couples écrans/Raspberry Pi donc autant gagner de l’espace en mettant les vidéos sur le réseau.

A vous !

Édit de 12h30 :
Je viens de faire l’installation faite sur un RpiZero V1.3 (pas besoin de wifi chez moi, j’ai donc la version sans wifi).
J’ai juste le RpiZero, une carte SD, un adaptateur USB vers RJ45 et c’est bon.
Au début, connexion d’un calvier pour la config puis retrait du clavier pour mettre le réseau via l’adaptateur et prise en main par SSH.
J’ai donc un lecteur vidéo autonome fonctionnel avec un Rpi à 5,22 euros.

Si vous cherchez une solution à bas coût, c’est c’est doute le meilleur résultat possible.
De plus, là, ça ne prend vraiment aucune place.
A noter que le Rpi Zéro avec Wifi est à 10,44 euros chez Kubii ; c’est encore très accessible.

A propos de Alban

Papa de 4 enfants étant lui même resté un enfant. Tombé par obligation dans l'informatique à 22 ans pour le boulot et s'étant "un peu" pris au jeu ... Pas un génie de l'informatique (loin de là), mais intéressé et carrément orienté Linux et entraide.

Une réponse à “Lecture automatique de vidéos en boucle au démarrage – Suite”

  1. Rétroliens : Lecture automatique de vidéos en boucle au démarrage – TREVILLY.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*