Installation de Raspbian Buster Lite

Bonjour du samedi Matin,
(Oui, Titis (c’est un collègue), le jour de l’écriture, nous étions un samedi matin ; Na !)

Cet article va traiter de l’installation de Raspbian Lite (la version 2020-02-13-raspbian-buster-lite) sur un Raspberry Pi Zero alimenté directement par le port USB de ma TV dans le cadre de la réalisation d’un affichage dynamique autonome.

Pour débuter, il convient de télécharger la version idoine de Raspbian et de l’écrire sur la carte SD.
Pour cela, soit on utilise le nouvel outil de la fondation Raspberry qui s’appelle “imager” soit on télécharge l’image du système d’exploitation.
La différence est que l’outil “imager” peut télécharger l’image et l’écrire directement.
Alors qu’habituellement, on téléchargeait l’image puis on l’écrivait avec Etcher.

Cette fois, j’ai utilisé l’outil “imager” sur mon LinuxMint, mais je recommence sur le Mac pour vous faire des captures d’écran (ouais, je suis sympa).

Démarrage de l’application “Imager” ; cliquez sur “Choose OS”
Ici, je clique sur “Raspbian (other)”
Et je choisis “Raspbian Lite”
Le choix du Système est fait, choisissons le support
Bon, ici, le choix est facile pour moi 🙂
Il faut cliquer sur “Write” (Maël, ça veut dire “écrire” 😉 en Français)
Et c’est parti !
Raspbian a été écrit sur la carte SD ; on valide pour fermer

A ce stade, vous l’aurez compris, on retire la carte SD de l’ordinateur et on l’insère dans le Raspberry Pi.

Comme ce tuto porte sur le Raspberry Pi Zero V1.3 (donc sans wifi), on débute par une installation avec un clavier mais pas de réseau internet.

Au démarrage, un redimensionnement est réalisé afin que Raspbian puisse profiter de l’intégralité de la carte SD (c’est le “Resize”).

Ensuite, on laisse faire et on arrive sur la zone de connexion.
Il faut taper “pi” et le mot de passe est “raspberry” … mais le clavier est en anglais donc il faut taper “rqsberry” 😉

Là, il est obligatoire de taper “sudo raspi-config” (donc “sudo rqspi-config”) afin de réaliser quelques réglages indispensables.
Il faut choisir :

  • “4 Localisation Options”
    • I1 Change Locale
      • fr_FR.UTF-8 UTF-8
        • fr_FR.UTF-8
  • “4 Localisation Options”
    • I2 Change Time Zone
      • Europe
        • Paris
  • “4 Localisation Options”
    • I3 Change Keyboard Layout
      • Generic 105-Key PC (je laisse mon choix par défaut)
        • Other
          • French
            • AZERTY
              • The default for the keyboard layout
                • No compose key
  • “5 Interfaces Options”
    • P2 SSH
      • Yes
        • OK
  • “1 Change User Password”
    • OK
      • New password (attention rien n’apparait à l’écran)
      • Retype new password
        • OK
  • Finish

Là, on retombe sur le prompt et on tape “sudo reboot”.

Pendant le redémarrage, on retire le clavier et on met l’adaptateur USB vers RJ45 pour avoir le réseau.

Si vous ne connaissez pas votre IP, allez faire un tour sur votre box (perso, mon adaptateur a une IP fixe via ma Freebox).

Là, on prend la main depuis un autre ordinateur via SSH. Comme je suis sur Linux ou Mac (base UNIX), j’ai nativement un Terminal, mais Putty fera parfaitement faire le job sur Windaube 😉

On tape ssh pi@192.168.0.25 … et on voit ceci :

The authenticity of host ‘192.168.0.25 (192.168.0.25)’ can’t be established.
ECDSA key fingerprint is …
Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? yes
Warning: Permanently added ‘192.168.0.25’ (ECDSA) to the list of known hosts.
pi@192.168.0.25’s password:
Linux raspberrypi 4.19.97+ #1294 Thu Jan 30 13:10:54 GMT 2020 armv6l

The programs included with the Debian GNU/Linux system are free software;
the exact distribution terms for each program are described in the
individual files in /usr/share/doc/*/copyright.

Debian GNU/Linux comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY, to the extent
permitted by applicable law.
Last login: Thu Feb 13 17:11:48 2020

Ensuite, un petit sudo apt update && sudo apt upgrade -y

Et on laisse bosser un peu ; c’est un Raspberry Pi Zéro tout de même 😉

Vous êtes maintenant en possession d’un Raspberry Pi Zero V1.3 parfaitement opérationnel et pilotable par SSH depuis un autre ordinateur.

Vous pourrez par exemple l’utiliser pour réaliser un affichage dynamique autonome avec vidéos en local ou un affichage vidéo en lecture automatique en boucle en réseau pour votre magasin.

Et si ça vous dit, vous pouvez visiter cette page 😉

A propos de Alban

Papa de 4 enfants étant lui même resté un enfant. Diététicien-Nutritionniste tombé par obligation dans l'informatique à 22 ans pour le boulot et s'étant "un peu" pris au jeu ... Pas un génie de l'informatique (loin de là), mais intéressé et carrément orienté Linux et entraide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*