Installer une imprimante sur Raspberry Pi

Capture d’écran du panneau de contrôle de CUPS pour ajouter une imprimante

Page mise à jour le : 26 mai 2019

Comme je l’ai déjà noté dans un autre article : “éternel recommencement : Tuto réalisé suite à une installation pour aider une connaissance d’un forum” 🙂
Comme quoi, on progresse grâce aux autres !

Le problème de base = comment installer une imprimante sur Raspberry Pi ?

Ce n’est, en effet, pas automatique comme sur un PC.

Voici la marche à suivre :

Mise sous tension du Raspberry Pi (un Rpi3 dans mon cas) avec la dernière image de Raspbian (fraîchement installée et mise à jour il y a quelques jours pour un autre test).
J’ai pris l’option de connecter écran + clavier + souris pour gérer en vrai en local.
(Le plus souvent, je suis en SSH car j’ai un réseau de plusieurs Rpi + quelques postes Linux et le SSH = c’est pratique.)

Connexion physique à l’imprimante (en USB) et mise sous tension de celle-ci (il ne se passe rien ; pas comme sous mes postes Linux).

Mais bon, pas de panique, là, j’ai juste fait :

sudo apt-get update

puis

sudo apt-get install cups

puis

sudo usermod -a -G lpadmin pi

(mon nom d’utilisateur est “pi” ; je vous laisse adapter si vous l’avez modifié)
mais on peut aussi faire sudo adduser pi lpadmin

puis

sudo /etc/init.d/cups restart

(par principe, je préfère redémarrer le service)

Ajout de l’imprimante (Cliquez pour zoomer)

Ensuite, on se rend à l’adresse http://localhost:631 pour afficher CUPS.

(note ajoutée le 13/03/2019 suite suggestion de Nadia : il suffit de coller http://localhost:631 dans la barre d’adresse sur Chromium ou de cliquer sur le lien que j’ai rendu actif 😉 –> Merci Nadia)

La page demande le nom d’utilisateur et le mot de passe ; il faut juste entrer ceux du Raspberry Pi (donc souvent “pi” en utilisateur + votre mot de passe)

Là, il suffit de cliquer sur “Administration” puis sur “Add Printer”

D’emblée, j’ai eu l’agréable surprise de voir mon imprimante (Samsung CLX-3300) dans “Local Printers” mais aussi dans “Discovered Network Printers” puisqu’elle est sur le réseau via un autre poste.

Cette capture d’écran a été réalisée après avoir remis mon Multifonctions à sa place donc “Samsung CLX-3300” n’apparaît pas dans “Local Printers”

L’installation ne propose pas mon pilote.
Mais le site http://www.openprinting.org est sympa :
Ma Samsung y est : http://www.openprinting.org/printer/Samsung/Samsung-CLX-3300.
Et le fichier ppd est téléchargeable ici : http://www.openprinting.org/ppd-o-matic.php?driver=Postscript-Samsung&printer=Samsung-CLX-3300&show=0

Du coup, l’installation de l’imprimante (via le réseau) me permet de faire des impressions couleur avec le pilote qui va bien (celui de la Samsung CLX-3300).

Je note que je n’ai pas eu besoin de modifier le fichier /etc/cups/cupsd.conf comme cela est souvent conseillé sur des tas de sites puisque tout a fonctionné directement après redémarrage de cups.

A noter que cela a fonctionné pour mon imprimante Samsung CLX-3300 mais aussi pour une Canon Pixma MG5250 chez une autre personne.

Pour lancer l’impression d’un PDF, il suffit de faire = “fichier” ; “imprimer” ou “Ctrl”+“p”

Pour imprimer en ligne de commande, il faut faire lpr -h -PSamsung_Samsung_CLX-3300_Series -#1 -o media=A4 -o scaling=25 test.jpg (avec impression de l’image test.jpg à 25% de sa taille sur une page A4)

Pour imprimer une page internet, on clique sur les 3 points verticaux (en haut à droite de Chromium) puis “imprimer” et là, il faut cliquer sur “imprimer via la boîte de dialogue du système” afin de lancer l’impression papier (sinon, ça bascule en PDF par défaut).

A vous !

Ajout du 13/03/2019 :
J’y pense ; vous pourriez me dire quelle(s) imprimante(s) vous avez installée avec succès afin d’aider la communauté ?
Merci !
(info à envoyer par commentaire ou par courriel, à votre choix)

A propos de Alban

Papa de 4 enfants étant lui même resté un enfant. Tombé par obligation dans l'informatique à 22 ans pour le boulot et s'étant "un peu" pris au jeu ... Pas un génie de l'informatique (loin de là), mais intéressé et carrément orienté Linux et entraide.

10 commentaires à propos de “Installer une imprimante sur Raspberry Pi”

  1. Rétroliens : Photomaton avec prévisualisation (sous Raspberry Pi) – TREVILLY.COM

  2. Rétroliens : Photomaton à base de Raspberry Pi – Choix 1 ou 4 photos et impression directe. – TREVILLY.COM

  3. Génial, je me perdais dans la configuration et j’ai fini par trouver grace à vous.
    Par contre comme je suis une débutante je ne comprenais pas le http://localhost:631 , je n’avais pas compris qu’il fallait taper ça dans chromium , j’ai fini par trouver mais peut être serait il bon de le préciser ?
    Bon ceci dit, je n’ai pas mis trois minutes mais vingt cinq minutes mais je suis assez fière de moi.
    Merci pour cet excellent tuto et bien entendu je mets ce site en favori vu qu’ailleurs je n’ai pas tout compris.
    Amitié d’une nouvelle sur la framboise
    Nadia

    • Bonsoir Nadia,
      Merci pour ce commentaire chaleureux et spontané ; ça fait chaud au cœur !
      Je modifie d’emblée l’article pour y insérer la modification suggérée (et je vais carrément rendre le lien “cliquable”).
      Et bienvenue dans le mode de la Framboise.
      C’est un mode vaste où chacun(e) peut explorer des pistes diverses et variées.
      C’est même une zone de recherches intarissable tellement on peut partir dans tous les sens.
      Au plaisir,

      • Je suis très contente d’aborder ce qui est pour moi une nouveauté, ça me passionne et comme je passe de temps en temps par la maison de retraite de ma belle mère, j’y ai rencontré un ancien qui s’est passionné immédiatement pour ce mini-ordi qu’il pourra brancher sur sa tv.
        Il y a tellement de possibilités et c’est si peu cher.
        Merci pour le lien cliquable.
        Prochain test : installer sur ssd m2 usb 120Go la distribution stretch avec le papy de la maison de retraite.
        On s’amuse beaucoup.

        Cordialement
        Nadia
        PS: l’imprimante fonctionne toujours à merveille.

        • Re,
          Avec un peu de chance, il suffira d’écrire Raspbian sur le SSD avec etcher puis de retirer la carte SD, de brancher le disque dur et de démarrer.
          Avec les SSD, en général, ça fonctionne (sur un Rpi3B+).
          Je n’ai pas essayé (pas de SSD), mais sur les forums, on voit les échecs avec les Disques Durs et, en général, les réussites avec les SSD.
          A suivre alors …

          • Re bonjour (j’avais perdu le lien de ce forum)
            C’est fait avec win32 disk imager c’est passé sans problème sur le ssd 120 Go, il n’a pas vu que c’était un disque dur.
            On s’est plantés avec le papy, on a installé Jessie, mais je pense qu’en faisant un dist-upgrade on peut arriver à stretch ?
            Il a fallu trouver le bon bootcode.bin sur internet puis ajouter cette ligne dans config.txt : program_usb_boot_mode=1
            Dommage que ce ne soit que de l’usb2 mais avec le ssd ça reste très gérable.
            Bonsoir Alban et les autres bien sûr

            • Bonsoir Nadia,

              Je pense que tu ne passeras pas de Jessie à Stretch “juste comme ça”.
              Les sources APT ne sont pas les mêmes ; va falloir mettre les mains dans le cambouis …
              Sur une installation fraîche, autant tout recommencer avec la bonne image !
              Stretch est sortie en 2017 tout de même 🙂
              Pour voir ta version de Raspbian, tu peux faire cat /etc/debian_version ; ma dernière install’ de cette nuit me donne “9.8” et toi ???

              En plus, la dernière version de Raspbian Stretch est sortie il y a quelques jours. Cette image serait préférable.
              D’ailleurs, cette nuit, j’ai fait un tuto détaillé en images de l’installation de Raspbian Stretch Release 2019-04-08 –> Tu pourras le tester avec le papy 😉
              (Pour utiliser un disque dur avec Etcher, faut l’autoriser dans les paramètres car, par défaut, il est en mode sécurité et fait mine de ne pas voir les gros volumes pour éviter les pertes de données en cas d’erreur par les utilisateurs)

              Sinon, si le Raspberry Pi est un Rpi3B+, il n’y a rien à modifier ; ça fonctionne directement sur l’USB.

              A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*