Installation de Raspbian Buster Release 2019-06-20

Hé, vous savez quoi ?
Le Raspberry Pi 4 est sorti … ou plutôt … LES Raspberry Pi 4 Modèle B sont sortis !!!
Youhou !

Pourquoi “LES” Rpi4 ???
Car ce nouveau modèle existe en version 1GB ; 2GB et 4GB !
Ça promet !

Et pour accompagner cette nouvelle carte mère, la fondation a libéré un nouveau venu : Raspbian Buster Release 2019-06-20.

Bon … Je n’ai pas encore le nouveau Rpi4 ; je n’ai pas vraiment (“vraiment pas” en fait) de l’argent à mettre là-dedans pour le moment.
Certaines personnes comprendront …

Alors, pour célébrer cette nouvelle image de Raspbian Buster, quoi de mieux qu’un tutoriel d’installation détaillé tout en images ???
Cet article est de la même veine que celui du mois d’avril concernant l’installation de Raspbian Stretch Release 2019-04-08.
A la différence que les captures sont redimensionnées en 1000px de large, mais je pense que c’est suffisant.
Redites-moi si cela est un souci.

Je suis parti de l’image “Raspbian Buster with desktop” soit l’image avec un bureau graphique sans les logiciels recommandés. Pourquoi ? Car l’image est plus légère et l’installation est là même visuellement 🙂

Comme d’habitude, cette image est basée sur la très réputée distribution Debian.

Voici les infos du site raspberrypi.org :

Image with desktop based on Debian Buster
Version: June 2019
Release date: 2019-06-20
Kernel version: 4.19
Size: 1149 MB

Comme toujours, je vous recommande d’utiliser Etcher pour écrire votre archive de Raspbian sur votre carte SD ou Clef USB.

Lors du premier démarrage de Raspbian, il existe une phase de préconfiguration que je ne vous détaille pas car vous n’avez rien à faire.

Une fois que toute cette préconfiguration a été réalisée, votre Raspberry Pi redémarre et vous verrez ceci :

Premier écran graphique de Raspbian Buster (version du 20/06/2019. Ha oui –> l’heure est anglaise ce qui explique le bond de 1h qui va suivre 🙂
Par défaut, on est en Anglais, mais c’est normal ; ça vient de chez eux. Allez, on change ça !
Choix du pays, de la langue et du fuseau horaire (vous pouvez choisir autre chose évidemment)
Application des modifications au niveau des “locales”
Pouf, passage à l’heure Française et demande d’application d’un mot de passe par mesure de sécurité
Il suffit de taper dans le champ idoine et de valider (Conseil = Lettres, chiffres, Majuscules et Minuscules au minimum !)
Comme dans Raspbian Stretch, Buster propose d’emblée la gestion de l’Overlay. Sur certaines TV, le bureau n’est pas en plein écran avec des bordures noires autour de l’image. Si c’est le cas, cochez simplement la case. Dans mon cas, ça permet de passer de 1824×984 à 1920×1080 au redémarrage.
Scan des réseaux Wifi = il suffit de sélectionner le réseau puis de rentrer sa clef wifi. N’ayant pas de WiFi à la maison, je clique sur “Skip” (en fait, j’ai déjà désactivé Bluetooth et wifi 😉 )
Proposition d’application des mises à jour. Si vous voulez tester un projet rapidement, vous pouvez passer et ensuite taper “sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade -y”. Pour le tuto, j’ai cliqué sur “Next”.
Recherche des mises à jour (équivalent de “sudo apt-get update”)
Lecture de la liste des mises à jour (update)
Récupération des fichiers correspondant à la langue sélectionnée précédemment.
Puis installation des fichiers “langue” pour le système et les programmes
Comparaison des différences de versions correspondant à “sudo apt-get upgrade (après 8 jours, on en a déjà)
Récupération des différentes mises à jour à appliquer (upgrade)
Téléchargement des paquets de mises à jour à appliquer (upgrade)
Installation de toutes les mises à jour (upgrade)
Information que le système est à jour.
La fin du processus de mises à jour signe la fin du processus de configuration = invitation à effectuer un redémarrage afin que les modifications prennent effet.

Au redémarrage, on passe en 1920×1080 car je suis sur une TV gérant cette résolution … mais vous ne verrez pas la différence sur mes captures d’écran standardisées en 1000px 😉 .

Écran au redémarrage du Rpi ; on est passé en 1920×1080

Au moment de ce redémarrage, j’applique ma configuration personnelle : je désactive les modules BlueTooth et WiFi si pas encore fait et, surtout, j’active la caméra, le SSH et VNC.

Lancement de Raspi-Config en mode graphique en faisant “Framboise” puis “Préférences” puis “Configuration du Rpi”
Il suffit d’aller sur l’onglet “Interfaces” et de choisir ce qu’il faut activer.
Pour les activer, il suffit de cocher les modules désirés (ici : Caméra + SSH + VNC) puis de cliquer sur “Valider”.
Ce qui va demander un redémarrage pour appliquer les modifications.

Ce qui nous donne …

Un Raspberry Pi fonctionnant sous le dernier Raspbian Buster “tout parfaitement bien configuré” et “tout parfaitement bien à jour” … et … le tout sans aucun effort.

Et voilà !

Merci qui ?

Ha ben Merci la fondation Raspberry Pi pour cette nouvelle mouture !

P.S. : oui, oui, vous pouvez m’offrir les derniers Rpi4 afin que je les teste. Ce site est maintenu gratuitement sans aucune pub donc ne m’offre pas la possibilité de réaliser des achats “inutiles”. Mais j’accepte évidemment les cadeaux* et les soutiens désintéressés.
(* : sauf si ceux-ci sont uniquement dans un but commercial de promotion d’un produit)

A propos de Alban

Papa de 4 enfants étant lui même resté un enfant. Tombé par obligation dans l'informatique à 22 ans pour le boulot et s'étant "un peu" pris au jeu ... Pas un génie de l'informatique (loin de là), mais intéressé et carrément orienté Linux et entraide.

Une réponse à “Installation de Raspbian Buster Release 2019-06-20”

  1. Rétroliens : Photomaton avec prévisualisation (sous Raspberry Pi) – TREVILLY.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*