Ajouter un flash à votre PhotoBooth

Ou, le “Photomaton* ultime de la mort qui tue ; le retour de la vengeance”

(en référence à l’article du “Photomaton* ultime de la mort qui tue“)

Bonjour à toutes et tous et meilleurs vœux pour l’année 2021 !

Préambule

L’année 2020 s’est terminée par la réception d’un colis envoyé par Yohan C, un internaute que j’ai aidé par la publication de mes articles mais aussi en raison d’une relation épistolaire via courriel, SMS et WhatsApp (bon, OK, seulement quand j’active le WiFi).

Pourquoi la réception de ce colis ? La réponse est contenue dans la phrase précédente. 😉

Contenu du colis ? Un relais et 4 LEDS pour que je passe (enfin) à un Photobooth avec système Flash (le script du tuto “PhotoBooth” intègre le déclenchement du flash).

La nouvelle année a donc débuté sous le signe de la bricole 🙂

Description

Le principe est simple.

J’ai un système de LED (4 “LEDs” rondes raccordées à une alimentation 12V avec interrupteur) qui, en l’état se branche sur le secteur et s’allume si l’interrupteur est en position “on”.

J’ai un relais qui doit être alimenté en 5V afin de fonctionner. Son rôle est de réaliser une “commutation” lorsqu’il reçoit un signal (comme un télérupteur si vous voulez). Bref, ça remplit le rôle d’un interrupteur “intelligent”.

L’idée est donc que le Raspberry Pi envoie un signal et que le relais passe de position “Ouvert” à position “Fermé”.

Ainsi, lorsque je prends une photo avec le photobooth, le fait d’appuyer sur le bouton envoie l’info “Hé, dis, tu veux bien prendre une photo ?” mais envoie aussi l’info (au relais) “Hé dis, tu veux bien allumer la lumière ?“. Comme ça, pouf, tu as un effet flash et tu es content 🙂 (oui, je parle de moi en disant “tu” car, là, c’est l’autre moi … enfin … je crois)

Mais, comment c’est-y que c’est comment qu’on fait ???

Réalisation

On a 2 parties dans un relais ; des PINs en haut (à côté du cavalier jaune sur l’image) et des zones à viser en bas (partie qui s’appelle le bornier).

Image venant du Net ; sur mon modèle, je n’ai pas les indications NO2, COM2, …

Pour le moment, j’ai choisi de garder l’alimentation d’origine des LED ; le GND reste donc en l’état. (Bon, OK, comme j’avais coupé, il est remis en place avec un bout de collant pour le moment).

On coupe donc le fil + qui va de l’alimentation aux LEDs. Si on part de l’alimentation, le + de l’alimentation se connecte au “NC2” du bornier et l’autre bout de câble (celui qui va vers les LEDs) se connecte à la borne du milieu (le COM2 du bornier sur la photo)

J’utiliserai ultérieurement une alimentation de PC pour fournir le 12V nécessaire à l’alimentation. Dans ce cas, c’est pareil, mais le – des LEDs sera à raccorder au GND de l’alim PC.

Passons maintenant à l’autre côté de notre relais.

Nous allons utiliser les PINs (ou connecteurs) : “Gnd” ; “In2” et “Vcc”.

La Pin (ou connecteur) GND du relais se raccorde à un des GPIO “GND” (ou “masse”) du Raspberry Pi

Le In2 du relais est, selon le script du “Photomaton* ultime de la mort qui tue“, relié au BCM 19 du Raspberry Pi (évidemment, n° de BCM à adapter selon votre script)

Et, pour finir, le Vcc du relais se branche sur le 5v du Raspberry Pi (parce que mon relais est en 5V ; vérifiez pour votre usage)

Vision de l’état du Rpi avant intégration du système flash
Hop, ajout d’un connecteur (à gauche) pour 5V et Gnd ; ajout d’un câble sur GPIO 19 (le vert foncé à droite)
Vue de l’autre côté pour vous aider 😉

Finalisation

Et voilà le résultat une fois tous les branchements réalisés. Il ne reste plus qu’à mettre le courant (j’ai choisi de brancher le Rpi et le transfo des LEDs sur une rallonge multiprise à interrupteur = plus facile pour les tests).

Joli boîtier imprimé par Titis (Merci Titis) et caméra nocturne pour les tests (vais pas démonter mon PhotoBooth tout de même)

Clac sur l’interrupteur de la multiprise … et … les LEDs s’allument le temps de la mise en route du Rpi … puis … s’éteignent (avec un “clac” un peu surprenant au début) au moment où le script devient actif … et …

Pouf, LEDs allumées durant le démarrage
Les LEDs se coupent au lancement du script

Et … ? …

Oui !!! Pour ma part, elles s’allument bien au moment des prises de vue pour s’éteindre une fois la ou les photos réalisées. Ouf !

Voici le PhotoBooth en mode de fonctionnement normal (en attente ; LEDs éteintes)
Bon, OK, l’image est rosée, mais c’est parce que ma caméra de test est à vision nocturne

Bon, j’avoue, au départ, ça n’a pas fonctionné, comme j’avais coupé les fils venant du transfo hier soir (pour tester avec une alim de PC) et que les 2 bouts du câble “-” s’étaient détachés … ben, le circuit restait ouvert. Comme quoi, il faut bien tout vérifier et bosser dans un endroit “propre et dégagé” 😀  (perso, je bosse à genou dans un coin d’une salle faute d’atelier 🙁 )

Bref, le système est fonctionnel ; merci à Yohan C pour ce soutien matériel car cette contribution m’a (enfin) poussé à jouer avec un relais !

Pour celles et ceux que ça intéressent, le script est tout simple :

#turn on flash
GPIO.output(LED_PIN,GPIO.HIGH)

(...)

#turn off flash
GPIO.output(LED_PIN,GPIO.LOW)

* : “Photomaton® est une marque déposée ; il faudrait utiliser le terme Borne Photos ; Borne à Selphies, PhotoBooth, Bornes à Selfies, …

Edit du 02/01/2021 :
Mise en ligne de la contribution de Yohan C avec ce fichier “branchement photobooth complet”. Merci Yohan C !

Schéma des branchements des boutons ainsi que des LEDs et du relai

A propos de Alban

Papa de 4 enfants étant lui-même resté un enfant. Diététicien-Nutritionniste tombé par obligation dans l'informatique à 22 ans pour le boulot et s'étant "un peu" pris au jeu ... Pas un génie de l'informatique (loin de là), mais intéressé et carrément orienté Linux et entraide. Lassé de l'évolution du Monde de la Santé dans lequel les patients sont de plus en plus à traiter comme des clients (je suis un soignant !!!), j'ai opté pour une reconversion en repartant en Alternance dans le cadre d'un BTS SIO option SISR (Solutions d’Infrastructure, Systèmes et Réseaux) en Septembre 2019.

8 commentaires à propos de “Ajouter un flash à votre PhotoBooth”

  1. bonjour je suis desesperer mon mariage est das 2 mois t je narrive pas a coder la neopixel comme flash dans le photomaton quelqun aurai une astuce pour ca merci infiniment

  2. bonjour voila je viens de fonor mon photomation merci infinimet pour cette excelllet travais du programme
    jai acheter un anneau led programable ws2812b neoled mais je e sais pas comment integrer le programme python de la led a programmer
    https://raspberrypi-tutorials.fr/connectez-et-controlez-bandes-led-ws2812-rgb-via-raspberry-pi/
    voila u lien du type de led que jai merci de maider mon marriage est dans 3 mois je stresse car je ny arrive pas jaimerai votre aide merci infinient

  3. Bonjour voilà je viens de faire un achat dun anneau de led adressablws2812b que j’aimerai utiliser en flash mais je ne sais pas comment mettre le script pour ça je suis débutant auriez vous une solution car c’est pour mon mariage dans 3 mois merci a vous

    • Bonjour Jean Michel,

      Mon article sur le PhotoBooth intègre l’activation d’un flash en jouant sur une PIN des GPIO.
      Avec la ligne :
      LED_PIN = 19 # Si des LED sont ajoutées en 12V sur un Relai.
      En gros, l’action de la prise de photo active la PIN “19” ce qui donne l’instruction au Relai d’activer mes LED (qui sont alimentées soit par leur propre alim soit par une alim de PC).
      Il faut juste voir comment brancher le relai sur le Rpi et ton ruban LED au relai.

  4. Rétroliens : Borne Photos autonome, automatique et avec galerie Web intégrée (Raspberry Pi) – TREVILLY.COM

  5. Bonsoir Alban,
    Très bon tuto, qui j’en suis certain ravira les lecteurs. Cette option flash transforme en effet le photomaton ultime de la mort qui tue en photomaton ultime de la mort qui tue le retour de la vengeance. Non, sérieusement, en suivant les deux tutos dont il est question (3 avec le module RTC), on est vraiment en présence d’un vrai photomaton totalement opérationnel, et surtout autonome. On met le bidule sous tension et bim tout marche, même avec un écran 1920*1080, il est fort Alban 🙂
    Alors un photobooth pour mettre des paillettes dans nos vie, j’achète !!!
    Merci de ta dispo et de ton aide précieuse, ici mais aussi pour mes autres projets.

    • Yo Mister,

      il est fort Alban

      C’est vrai qu’il a l’air fort en plus d’avoir l’air sympa (et intelligent, et beau et musclé et modeste et …) ce Alban 😉

      Merci de ta dispo et de ton aide précieuse, ici mais aussi pour mes autres projets.

      J’ai beau être Breton, je vais répondre comme les gens plutôt du Sud : “Avec plaisir” !

      A bientôt j’imagine 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.